Suivez nos actualités et événements... Follow us...

Let's meet in 2019

 

January 28-29-30th |Millésime Bio, Montpellier :

Hall B1 - Stand 15

February11-12-13th |Wine Paris, Paris :

Hall 7.1 - Allée T - Stand 082

March 17-18-19th |Prowein, Dusseldorf :

Hall 11 - Stand F68

April 17-18th |Découvertes en Vallée du Rhône, Avignon :

D17 - Grande Audience

VENDANGES 2018 A L'ORMARINE

2018, un millésime atypique

 

Ce millésime 2018 aura été celui de l’adaptation au vignoble, en particulier pour contrer les attaques virulentes du mildiou. Un défi végétal brillamment relevé par les viticulteurs de l’Ormarine.

 

Après la sécheresse en 2016 et le gel en 2017, en 2018 les dieux étaient tombés sur la tête, les forts épisodes orageux du printemps ayant favorisé l’apparition dans le vignoble du mildiou, un parasite qui se propage avec l’humidité. Du jamais vu en Languedoc-Roussillon où l’attaque du champignon est habituellement confinée aux vignobles septentrionaux, le mildiou étant dans l’imaginaire collectif « l’affaire des Bordelais ou des Bourguignons ». Il a pourtant frappé le sud avec une virulence inégalée, grevant néanmoins très faiblement le potentiel de production de la cave de l’Ormarine, avec seulement 5% des viticulteurs impactés.

Les viticulteurs sur le front

« Les vignerons ici, ne sont pas du tout habitués à traiter certaines maladies ni à travailler en milieu humide. De ce fait la systématisation des pratiques culturales n’a pas pu marcher, il a fallu que les viticulteurs s’adaptent à ces circonstances exceptionnelles, en changeant leurs comportements et leurs pratiques », retrace Cyril Payon, directeur de l’Ormarine. Les solutions ont été diverses et se sont manifestées dès le printemps, comme le recours aux quads (L’Ormarine le Mag N°4) pour rentrer dans les parcelles détrempées. La saison a ensuite été marquée par le suivi et l’observation de terrain au vignoble, une gestion des produits phytosanitaires adaptée au calendrier et à la pression parasitaire, le choix d’alterner les familles de matières actives utilisées en traitements pour contrer l’adaptation du mildiou, ou le recours au palissage et au rognage pour favoriser l’aération des grappes et ainsi diminuer l’humidité propice au développement du champignon. « La première grosse attaque est survenue dès le début de la campagne, après la floraison, mais l’impact mildiou a été compensé par une très belle sortie de grappes. Les coopérateurs qui ont su adapter leurs traitements ont de ce fait récolté les volumes d’une année normale », analyse Virginie Berthuit, responsable parcellaire œnologue l’Ormarine.

Pratiques bios et conventionnelles

Avec une moyenne de 9 traitements en tout (contre le mildiou, l’oïdium et la flavescence dorée) au lieu de 6-7 habituellement, les cadences ont cependant faiblement augmenté à l’exception des viticulteurs labellisés AB, passés à 15 traitements. « Ils n’ont que le cuivre pour traiter, un produit de contact à faible rémanence lessivé par les pluies, à la différence des produits systémiques employés en viticulture conventionnelle », explique Virginie Berthuit. Ces derniers se sont néanmoins brillamment sortis de l’impasse, le parasite ayant par la suite été maîtrisé grâce au vent du nord survenu fin juillet, à l’effet séchant, puis à la canicule toujours associée à du vent. Cette météo favorable a permis un éclaircissage naturel des grappes touchées, favorisant ainsi le développement des baies saines. Conséquences ? « Dans l’ensemble, on notera une vendange exceptionnellement saine, dû à la sécheresse estivale », précise Virginie Berthuit. Dans ce contexte, les vendanges commencées le 8 août pour se finir le 8 octobre, ont été exceptionnellement longues.

170 000 hectolitres récoltés

La production de l’Ormarine se ressent aujourd’hui de tous ces efforts : les volumes, supérieurs de 10% par rapport à une récolte normale, devraient atteindre 170 000 hectolitres, dont 43 000 hl en AOP (à 83% des Picpoul de Pinet). « Nous espérons reconstruire un niveau de stock correct avec cette récolte, ce qui nous permettra d’aborder ce nouveau millésime avec une plus grande sérénité pour répondre aux attentes du marché », conclut Cyril Payon. Très attendue dans un contexte de stock proches du seuil critique sur le précédent millésime, cette belle récolte conforte le succès des vins de la cave de l’Ormarine, avec déjà 1,7 millions de bouteilles du millésime 2018 commercialisées au 1er décembre. 

FUSION LES TERRASSES CEVENOLES ET L'ORMARINE

 

Les Terrasses Cévenoles ont subi de graves dégâts suite aux aléas climatiques de ce printemps : épisodes de gel d’une intensité exceptionnelle, épisodes de grêle violents, coulures et sécheresse. La production du millésime 2017 représente 60% de moins par rapport à une année normale.

Le 21 décembre 2017, les Assemblée Générales Extraordinaires ont validée la fusion avec la Cave de l’Ormarine à Pinet (Hérault).

Cela signifie que nous pouvons vous proposer une nouvelle gamme avec des AOP Picpoul de Pinet, AOP Languedoc, IGP Collines de la Moure, IGP Côtes de Thau et IGP Pays d’Oc avec des volumes qualitatifs importants.

Pour en savoir plus, contactez notre responsable export : Caroline Mazard.

 

Les Terrasses Cévenoles suffered serious damages as a result of this spring's climatic events : frost episodes of exceptional intensity, strong hail episodes, “coulure” and dryness. The production is 60% less than a normal year.

On December 21st 2017, The Extraordinary General Meeting validated the merger with the Ormarine Cellar in Pinte (Hérault). This means that we can offer you a new range with AOP Picpoul de Pinet, AOP Languedoc, IGP Collines de la Moure, IGP Côtes de Thau and IGP Pays d’Oc in substantial qualitative volume.

For further information, please contact our Export Manager : Caroline Mazard

#Vendanges2017 au Domaine des Pasquiers

Avec dix jours d’avance, nous avons commencé les vendanges le 29 août par les merlot ( en IGP Vaucluse), puis continué avec les Syrah du Plan de Dieu, les Grenache et les Mourvèdre et ensuite les Syrah, Grenache et Mourvèdre de Sablet et enfin nous avons terminé par les vignes de Gigondas. Nous avons fini le 21 Septembre et les premières cuves dégustées nous préparent à un très beau millésime mais avec moins de volume.

 

We started the harvest, ten days in advance, on the 29th August (IGP Vaulcuse), then continued with the Syrah of the Plan de Dieu, the Grenache and Mourvèdre, and then the Syarh, Grenache and Mourvèdre  from Sablet and finally we ended with the vines of Gigondas. We finished the 21st of September and the first tastings anounce a very beautiful vintage but with less volume.

#vendanges2017

Domaine de la Patience :

 

We have started the harvest on the 17th August with the whites, then the rosés, and finally the reds since 24th August. A harvest earlier than 2003  with two weeks ahead. We finish the harvest on the 14th September and we are pleased with the quality even if the quantity will be lower this year...

 

Nous avons commencé les vendanges le 17 Août avec les blancs, puis les rosés et enfin les rouges depuis le 24 Août. Une récolte plus précoce que 2003 avec deux semaines d’avance.  Nous avons fini le 14 Septembre et globalement nous sommes contents de la qualité même si la récolte sera plus faible cette année...

#vendanges2017 Les Terrasses Cévenoles

Comme vous le savez, nous avons subi de graves dégâts suite aux aléas climatiques de ce printemps : épisodes de gel d’une intensité exceptionnelle, épisodes de grêle violents, coulures et sécheresse. Nous avons commencé les vendanges le 24 aout avec 10 jours d'avance. C'est la première fois où nous n'avons eu aucune pluie pendant toute la durée des vendanges. Nous avons finis le 14 Septembre avec 3 semaines d'avance. La production représente 60% de moins par rapport une année normale, dont 50% dû au grave épisode de gel et 10% à la grêle, la sécheresse et la coulure. Le Conseil d’administration de la cave travaille sur des solutions positives pour l’avenir avec un nouveau projet.

 

As you know, we suffered serious damages as a result of this spring's climatic events : frost episodes of exceptional intensity, strong hail episodes, “coulure” and dryness. We started the harvest on the 24th August with 10 days in advance. For the first time we haven’t had rain for all the duration of the harvest. We finished ont the 14th September with 3 weeks in advance. The production is 60% less than a normal year, 50% of which is due to the frost and 10% hail, dryness and « coulure ». The Board of Directors of the winery is working on positive solutions for the future with a new project.

Caroline Francevintage

carolinefrancevintage

Caroline Francevintage

Caroline Mazard-FV

Toute l’équipe de France Vintage vous souhaite un Joyeux Noël et vous remercie de votre confiance ! All the team France Vintage wish you a Merry Christmas and thank you for your trust !

Actualités - News

Let's meet in 2019

*************************

February11-12-13th |Wine Paris, Paris : Booth Ormarine Hall 7.1 - Allée T - Stand 082

*************************

March 17-18-19th |Prowein, Dusseldorf : Hall 11 - Stand F68

April 17-18th |Découvertes en Vallée du Rhône, Avignon : D17 - Grande Audience

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© SAS FRANCE VINTAGE